© 2016 par Benjamin Beaugé

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon

Hypnose : Nous surestimons largement les bénéfices de nos vacances. Prolongeons-les !

Mis à jour : 17 août 2018


Plus de la moitié des français ne se sentent "ni plus, ni moins fatigué qu’avant les congés"(1) et près d'un tiers sentent que les bénéfices disparaissent rapidement (2).

Ces 2 études, l'une menée sur le sujet en 2013 par l'IFOP (1) et l'autre, un sondage Odoxa pour le Figaro, France Inter et MNH, nous questionnent.



Trop peu de vacances ?

Le tableau ci-contre nous le montre bien, nous sommes le 6ème pays le mieux classé au monde, concernant les congés payés.

Avec 36 jours de repos, nous bénéficions de 25 jours ouvrés, soit 5 semaines par an.

Alors avons nous malgré tout, trop peu de vacances ? Sont-elles fatigantes ou pas assez reposantes ? Ou autre chose ?



Trop d'attente par rapport aux bénéfices ?


Selon le Pr Michel Lejoyeux(3), "On voit [les vacances] comme des médicaments ou une sorte d'antibiotiques dont les effets abattraient la fatigue et le surmenage et surtout perdureraient définitivement. Mais ce sont des moments de plaisir, de repos, et non des changements de vie."

Et c'est bien ça le problème. Une ou deux semaines de vacances pour balayer totalement des mois d'accumulation de fatigue et de stress ? Alors trop peu de vacances ou trop de repos physique et psychologique à rattraper ?


Avec toutes ces photos de "vacances parfaites" que nous avons sous le nez en permanence, les nôtres ont interêt à être à la hauteur !

Le culte de la Performance, même en vacances ?


Pour beaucoup, partir en vacances relève d'un marathon. Entraînés par nos mentalités conditionnées par notre époque, nos dictionnaires voient figurer les mots #productivité et #performance, avant #bonheur ou #épanouissement. Et notre lexique ne change guère pendant les vacances. Pour beaucoup, celles-ci sont une course... au repos.

D'autant plus si on prend en compte les innombrables photos paradisiaques dont les réseaux sociaux savent nous abreuver tout au long de l'année. À croire que c'est à celui ou celle qui passera les vacances les plus belles, les plus incroyables, les plus extraordinaires et les plus reposantes ! Avec toutes ces photos de "vacances parfaites" que nous avons sous le nez en permanence, les nôtres ont interêt à être à la hauteur !

Toute cette performance vacancière, sans compter aussi le fait qu'elles sont aussi l'occasion de faire "tout ce que l'on arrive pas à faire quand on travaille". Autant dire un beau programme !



Le monde professionnel qui continue de tourner ?


Là on se rapproche encore plus du coeur du problème. En 2016 et de nouveau selon l'IFOP, "77% des cadres consultent leurs communications pro (mails, sms ou appels) pendant leur week-ends et vacances". Si 80% d'entre eux le font pour se rassurer, ils sont 63% à le faire entre autre pour être "moins débordés à leur retour"...

Nous tirons alors deux conclusions de ces chiffres :

  1. Nous avons tendance à rester connectés (que ce soit réellement ou psychologiquement) à notre travail. On peut facilement imaginer que les vacances sont moins ressourçantes.

  2. Le monde continuer à tourner pendant notre absence, et nous aurons à la rentrée un brusque retour à la réalité. Au lieu de reprendre en douceur, groggy que nous sommes par le soleil, les vagues (le rosé ?), nous allons devoir rattraper un retard provoqué par notre petit caprice de vacancier.

Il y a donc souvent de gros pics d'activité : avant les vacances pour "tout boucler avant de partir", et pour éviter que notre absence manque trop à la boite, puis au retour quand nous devons tout rattraper (quand même) et éplucher des dizaines de mails.


Et entre les deux ? On vérifie nos mails pro...


Plutôt que d'essayer de rattraper des mois de fatigue, ne vaut-il pas mieux apprendre à évacuer les tensions dès qu'elles arrivent ?

Et l'hypnose dans tout ça ?


L'hypnose est un outil, que l'on peut utiliser dans le cadre de séances en #hypnothérapie, en #hypnose médicale ou même en #hypnocoaching, mais c'est aussi un outil de développement personnel qui peut vous permettre à la fois de mieux vivre, plus heureux et épanoui dans votre quotidien personnel comme professionnel. Une hygiène mentale composée de nombreuses petites techniques, et petits conditionnements et déconditionnements.


En bref, plutôt que de chercher à rattraper des mois de fatigue en deux semaines, ne vaut-il pas mieux apprendre à accumuler le moins possible et surtout à évacuer les tensions dès qu'elles arrivent ?


Et si cette boite à outils, l'hypnose pouvait être la clé de la voie la plus évidente vers un épanouissement... qui lui, durera bien plus que quelques jours ? Voir l'article lié ci-dessous pour apprendre en 5 points à prolonger ses vacances grâce à l'hypnose et aux ancrages.





(3) Les 4 saisons de la bonne humeur, par le Professeur Michel Lejoyeux, aux Éditions JC Lattès


#déconnection #burnout #vacances #performance #bienêtre