© 2016 par Benjamin Beaugé

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon

Hypnose et sport : les 5 leviers du sportif


À un certain niveau de performance sportive, quand on atteint les limites du corps, la différence se fait au mental.

L'hypnose profite depuis une dizaine d'années d'un regain d'intérêt dans ses applications médicales et thérapeutiques, sans parler bien entendu de son utilisation en spectacle. Il est à noter qu'elle intéresse aussi de plus en plus les sportifs ! Qu'ils soient sportif du dimanche ou de haut niveau, adepte du jogging du dimanche matin ou athlète olympique, nul n'ignore désormais l'aspect mental de chaque performance physique.

En effet, cette performance physique dépend de nombreux facteurs. On cite le plus souvent l'alimentation, le repos, le développement musculaire... mais la plus grande marge de manoeuvre que l'on possède se trouve dans le cerveau. Une des devises de la méthode MENTAL SPORT le résume parfaitement bien:

À haut niveau, un sport se pratique avec le corps, mais se gagne avec l'esprit.

Les méthodes de l'hypnothérapie utilisent l'hypnose comme outils. Lorsque ceux-ci sont utilisés pour le sport, la performance et l'atteinte d'objectifs dans ce cadre, nous appelons ça l'hypno-coaching, coaching mental, ou en version francisée : préparation mentale.

Voici les 5 leviers du sportif sur lesquels l'accompagnement en hypnose peut s'avérer déterminant pour passer de la médaille de bronze à la médaille d'or.


  1. L'hyper concentration C'est un état de conscience particulier aussi bien connu des grands sportifs que des artistes ou des musiciens. On l'appelle parfois "la zone", l'"état de zone" ou encore le "Peak Flow". Tout semble alors plus facile, plus lent, comme si l'on avait tout le temps du monde. Tous les mouvements sont alors exécutés à la perfection. Les sportifs ou artistes parlent souvent de cet état en disant qu'ils se sentent, le temps de quelques secondes, "au sommet de leur art". Cet état peut donc être atteint aussi bien dans les sports tels que football, tennis, basketball, golf, sports de combat tels que judo, boxe ou karate, que dans les disciplines artistiques telles que la musique ou la danse. Cet état, très comparable à l'hypnose peut se travailler en accompagnement type hypno-coaching. Plusieurs techniques de focalisation en hypnose existent afin de booster la concentration du sportif à son maximum, que ce soit lors de l'exécution même du mouvement, ou en amont, lors de l'entrainement pour perfectionner ce mouvement.

  2. La confiance en soi Le niveau de confiance en soi peut aussi bien agir comme frein que comme un moteur. Il est indispensable de le prendre en compte lors de la préparation mentale du sportif. Le mental est tellement puissant et représente un facteur si important dans la performance, qu'il suffit d'entendre un "tu n'y arriveras pas" avant un mouvement pour que cette phrase reste dans la tête et sape littéralement nos performances. L'hypnose est donc un outils du coaching qui permettra de travailler sur un défaut éventuel de confiance en soi, pour le transformer grâce à différentes techniques en moteur puissant. Dans cet optique, l'ancrage en PNL (programmation neuro-linguistique) ou en hypnose permet d'agir comme une "béquille" en boostant ponctuellement la confiance en soi et le calme intérieur, juste avant de transformer un essai au rugby, par exemple.

  3. Les appréhensions et blocages Les appréhensions ou blocages du sportif font partie entre autre de ce que l'on appelle en hypnose, les croyances et pensées limitantes. Ces croyances peuvent être conscientes ( "je suis nul", "je n'y arriverai pas", etc) ou inconscientes. Les blocages inconscients sont à priori invisibles, mais affectent quand même la performance. Lors d'un accompagnement en coaching mental, on peut utiliser l'hypnose pour travailler sur ces appréhensions et sur ces blocages afin de lever tout simplement ces freins que nous nous sommes mis, la plupart du temps tout seul. Une phrase magique à retenir : "Il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait."

  4. Les forces et les éléments moteurs Un bon accompagnement requiert de façon indispensable une bonne connaissance des modes de fonctionnement de l'athlète, de ses forces et des éléments moteurs. En plus de connaître vos forces, ils faut donc connaître votre rapport, entre autres, à l'effort, à la victoire et à la défaite : ce que ceux-ci vous font vivre. De cette manière il est facile de trouver des stratégies adaptées qui libéreront votre plein potentiel en jouant sur vos modes de fonctionnement. Comme pour le point précédent, l'hypnose permet d'installer des croyances profondément, qui vont se matérialiser par une modification des comportements inconscients. Là aussi, en complément des techniques d'installation de "moteurs", les ancrages en hypnose permettent d'installer instantanément un état d'esprit zen et une hyper-concentration (point 1).

  5. La récupération Le sportif, de part son entrainement intensif cause plusieurs dommages à son corps. Tout d'abord, il vide ses réserves musculaires d'ATP et de glycogène. L'ATP est l'unité énergétique du corps, qui permet d'alimenter les réactions enzymatiques ou encore la contraction musculaire. Ensuite, surtout dans le cas des efforts intenses, le cycle de dégradation du sucre peut produire de l'acide lactique lorsque la voie anaérobie est privilégiée. Cela arrive quand la demande d'oxygène du corps explose très rapidement, et que cette molécule n'est plus assez présente dans le sang. L'acide lactique va alors se stocker dans le muscle et agir comme un élément toxique en provoquant les courbatures. D'autres dommages peuvent être faits tels que les déchirures musculaires, hématomes, etc. L'hypnose peut agir sur tous les phénomènes physiologiques intervenant dans la fatigue musculaire du sportif. Des protocoles puissants existent tels que la distorsion de temps de récupération, les siestes hypnotiques, la résorption flash des hématomes, certaines métaphores, etc. Par des techniques d'hypno-analgésie, les douleurs musculaires peuvent en cas d'urgence permettre de supprimer la douleur le temps de l'effort, afin de ne pas impacter la performance. Une douleur est un message du corps, c'est pourquoi ces techniques sont toutefois maniées avec prudence dans le cadre de la préparation mentale.

Les exemples récents ne manquent pas lorsqu'on s'intéresse aux applications de l'hypnose dans le monde du sport. Ce qui était toutefois réservé hier à une élite sportive, tels que les athlètes olympiques, les grands footballeurs ou les rugbymen, est en train de s'ouvrir de plus en plus à tous les niveaux et toutes les disciplines. Qu'ils soient inscrits en club de sport collectif, club de fitness, sportifs du dimanche, ou adeptes des courses, trails et autres marathons, ces sportifs peuvent maintenant compter sur les meilleures techniques des préparateurs mentaux et hypnothérapeutes afin de dépasser leurs limites.

En personne, ou pour une séance d'hypnose en Visio, où que vous soyez...


Prendre Rendez-vous


#sport #preparationmentale #hypnocoaching