© 2016 par Benjamin Beaugé

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon

Hypnose : nos enfants sont déjà des pros !


"On a qu'à faire comme si on était des super-héros !"

En effet, nos enfants sont les rois de l'hypnose. Non seulement de part leur insouciance et leur facilité à se débarasser de toutes les pensées limitantes (car celles-ci ne sont peut-être même pas encore installées à leur âge), mais aussi par leur capacité à imaginer et à se mettre très facilement dans cet état modifié de conscience. Cet état bénéfique pour le cerveau qui nous aide à prendre du recul, à nous reposer et à organiser les informations captées par le conscient, cet état donc est encore plus bénéfique pour l'enfant qui a plus que jamais... besoin de rêver.

Les exemples ne manquent pas d'ailleurs pour illustrer ces situations :


  1. Quand ils regardent la TV Totalement absorbés, avec les yeux dans le vague, et peut-être même avec la bouche bée, les enfants sont totalement "à l'intérieur" de leur dessin animé, et vous pourriez crier pour les appeler qu'ils ne vous entendraient pas ! Ils sont dans un état d'hypnose léger à intermédiaire. Vous pouvez même noter des signes de transe hypnotique tels que des clignements de paupière, des membres qui restent dans leur position figés sans effort, des mouvements particuliers des lèves, etc.

  2. Quand ils rêvassent Que ce soit à l'école ou lorsqu'on leur parle, l'attention des enfants peut être facilement attirée vers un autre stimulus extérieur... ou encore intérieur. Quand ils se laissent aller à rêver, les enfants sont là aussi dans un état d'hypnose léger. En hypnothérapie, nous utilisons précisément cet état de conscience qui permet une forte suggestibilité, pour inscrire des changements au plus profond des personnes. Si certains adultes ont au début du mal à se laisser aller, accompagnés d'un bon hypnothérapeute, ils seront rassurés et pourront se détendre totalement. Les enfants, eux, n'ont besoin de personne pour rêver !

  3. Quand on leur raconte une histoire Les enfants "vivent" les histoires qu'on leur raconte, et s'imprègnent comme des éponges de toutes les émotions, de tous les enseignements et de toutes les valeurs de l'histoire. Parce qu'ils sont dans un état proche d'une transe hypnotique légère à intermédiaire, les histoires agissent comme de réelles métaphores hypnotiques en provoquant des changements internes en eux. En les faisant évoluer, acquérir des ressources et en modifiant leurs représentations. Sachant cela, il apparaît comme primordial, en même temps de faire très attention à ce qu'ils regardent, mais aussi d'utiliser ces histoires comme des métaphores utile pour les aider à grandir. Quelle que soit l'histoire, à l'instar des éponges, ils capteront tout ce qui passe à leur portée !

  4. Quand on leur fait un bisou magique Ils pratiquent l'hypno-analgésie ! Tout simplement. Le conscient et l'inconscient peuvent être comparés à un phare qui illumine la mer, ou un projecteur sur une scène plongée dans le noir. On peut décider de focaliser notre attention, ou notre "conscient" sur une zone problématique, douloureuse, etc. On peut aussi utiliser des techniques en autonomie ou accompagné d'un hypnothérapeute pour focaliser ce conscient ailleurs, le "défocaliser", ou même focaliser "vers l'intérieur". Nous traiterons de ces concepts dans de futurs articles. Les enfants eux, attendent le "bisou magique" pour focaliser leur attention ailleurs, car ils considèrent que cela marche. Que la douleur va partir. Donc elle part. Le cerveau de fait pas la différence entre ce que l'on considère comme réel au plus profond de nous-même, et ce qui est vraiment réel.

  5. Quand ils jouent au super héros Un super héros est un archétype. Il représente une ou plusieurs valeurs phares. La plupart du temps, nos enfants choisissent d'aimer et de jouer à être un héros en particulier, car il a besoin d'intégrer les ressources propres à celui-ci. En leur demandant pourquoi ils aiment particulièrement leur héros favori, on se rend compte que l'enfant apprend et intègre des ressources particulières dont il a besoin, en s'identifiant au héros et en vivant ainsi une transe hypnotique légère mais très productive. En observant de plus près Spiderman par exemple on s'aperçoit que c'est l'histoire d'un garçon dont le corps se transforme. Il gagne en force, des poils lui poussent sur certaines parties du corps, un fluide inconnu sort de celui-ci (...) et on lui rappelle que "de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités". Vu sous cet angle, on comprend pourquoi ces films sont très appréciés des adolescents : il s'agit évidemment de la métaphore parfaite de l'adolescence.



Les enfants ont des capacités d'imagination et d'abstraction telles qu'ils sont des patients exceptionnellement réceptifs à l'hypnose... puisqu'ils la pratiquent déjà au quotidien de façon intense sans le savoir !Ces états particuliers de conscience leur servent à la même chose qu'aux adultes, à ceci près qu'ils utilisent cet état en particulier pour apprendre. Apprendre inlassablement, se gorger comme une éponge de tout ce qui les entoure.

Une jolie leçon d'humilité que celle que les enfants nous enseignent au quotidien, lorsqu'on sait les observer. Au final, non seulement nous devrions laisser nos enfants "rêver"... mais nous devrions aussi parfois prendre le temps et apprendre à rêver à leurs côtés ou plutôt réapprendre ce que l'on a peut-être parfois un peu oublié.

En séance d'hypnothérapie, chacun peut réapprendre à utiliser toutes ces techniques avec l'aide d'un hypnothérapeute, pour réintégrer des ressources, pour provoquer des déblocages, des changements ou des améliorations.

Champs d'action de l'hypnothérapie

#enfants